Les Gardiens de l’Eternité tome 1 : Dante - Alexandra Ivy

Publié le par Iris

 dante.jpg « Abby Barlow était loin d'imaginer que travailler pour cette femme mystérieuse pourrait faire basculer sa vie.

La mort de cette dernière va plonger Abby dans un monde de danger et de ténèbres, car elle est subitement chargée d'un bien lourd fardeau : elle est devenue le Calice, porteuse de la déesse du bien, cible de tous les démons. Heureusement, elle dispose d'un allié de choix : Dante. Mortellement dangereux et outrageusement sexy. Un convent de sorcières a réduit ce vampire en esclavage quelques siècles auparavant et en a fait le gardien du Calice.
Maintenant que c'est la belle et douce Abby qui est menacée, son dévouement ira bien au-delà des exigences de sa mission. »

  Dante est un vampire amer. Depuis 300 ans, il est obligé de servir un convent de sorcières pour protéger Selena, le Calice contenant l’esprit du Phénix, qui protège le monde du Prince et de ses ténèbres. Et en bon vampire indépendant, Dante déteste être entravé. Il déteste également les sorcières et Selena. Aussi quand cette dernière meurt mystérieusement n’est il que modérément attristé.

  Seulement voila : c’était sans compter sur la dame de compagnie de Selena, Abby, qui se retrouve investie de l’esprit du Phénix. Et Dante se retrouve lié à elle par le même lien qui le soumettait à Selena.

 Mais la ou Selena était protégée par les sorcières et le Phénix, Abby n’est qu’une débutante sans aucune expérience du monde magique, et qui n’en connaissait même pas l’existence. Dante devient alors le dernier rempart entre la jeune femme et un destin peu enviable. On devine que le fait qu’elle soit jolie et lui sublime va faire dériver leur relation vers autre chose !

  Dante est un personnage assez caricatural. Superbe, sexy, irrésistible, fort, rapide, cultivé. Abby de son coté est une jeune femme traumatisée, indépendante, réaliste et bien trop consciente des aléas de la vie, frôlant parfois le statu de potiche bavant sur le sculptural vampire.

Cependant, ils ne sont pas seuls. L’orgueilleux Viper, une mystérieuse démone et un sidhe extravagant joueront un rôle important dans le dénouement de cette histoire.

 Premier livre de la série « Les gardiens de l’éternité », Dante connait des longueurs, et même quelques lourdeurs. Pourtant, et c’est la talent d’Alexandra Ivy, la magie prend. Dante et Abby s’accordent parfaitement, et leurs joutes verbales, bien que parfois prévisibles, ne sont pas dénuées d’un certain piment.

 De plus, on est pris dans cette histoire d’affrontement entre le serviteur du Prince et les Sorcières du Phénix pour mettre la main sur Abby. L’écriture est fluide, directe, et on ne se met pas martel en tête.  

  Cependant, les amateurs de personnages psychologiquement recherchés passeront leur chemin. IL s’agit d’une romance paranomarle pure et dure, pimentée d’une bonne dose d’action qui permet de la faire avaler (si vous voulez savoir ce qu’est une romance pas paranormale et sans action, tentez donc Barbara Cartland si vous avez le courage !)

  On pourra regretter les scènes en trop, à savoir celles ou nos deux héros cèdent à leurs instincts les plus bas, tous les connaisseurs vous diront que c’est un passage obligatoire du genre. Pour ma part je m’en passerai, mais tant qu’on ne tombe pas dans le syndrome LKH (un maximum de coucherie dans un minimum de pages) ça me va.

  Bref , un livre qui se lit en quelques heures, un premier jet loin d’être génial mais qui a su suffisamment aiguiser mon intérêt pour me donner envie de lire la suite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article